• Introduction d’un Cluster National pour la Redynamisation de la Filière Lait Local au Bénin (ICN-Lait)

    • Durée36 mois
    • Pays MembresBénin
    • Liens externes du projet
    • Partenaires FinanciersCEDEAO - DDC
    • Partenaire TechniquesClusters lait des MPME et des Organisations Paysannes
    • Budget275 023 US$
    Découvrir plus d’indicateurs concernant le projet

Les départements de l’Alibori et du Borgou concentrent à elles seules près de 70% du cheptel de bovins. Mais, malgré son potentiel d’élevage important, cette zone figure parmi les zones qui affichent les taux de pauvreté les plus élevés au Bénin.

La naissance du cluster lait national au Bénin est venue du besoin d’une agrégation ou d’une mobilisation des acteurs directs et indirects dans ces communes retenues, autour des chaînes de valeurs de la filière lait pour conquérir et mettre sur les marchés les produits laitiers d’origine animale et végétale, dans le cadre d’un modèle d’affaire.

Ce projet prend en compte toutes les chaînes de valeurs de la filière lait, d’origine animale et végétale, prioritairement les produits laitiers d’origine animale.

En effet, le succès de ce projet de cluster national pour la redynamisation de la filière lait biologique local permettra de structurer les activités de collecte, de transformation et de distribution en des clusters afin de rendre dynamiques ces maillons de la filière, de faire face facilement aux besoins des uns et des autres des différents acteurs des maillons en clusters.

Ce projet vise à élaborer des plans de croissances pour les clusters et pour le macro cluster national pour l’acquisition d’équipements spécifiques et pour l’atteinte des objectifs économiques et financiers ainsi que pour susciter l’attention des investisseurs.

Pour le plein succès et la durabilité de cette intervention, il est prévu des actions pour la promotion et le développement du bétail en collaboration avec le projet de l’Etat PRODEFILAV-PEL et la production de soja.

Ces actions visent à faciliter l’accès au fourrage protéinique, à l’insémination artificielle d’animaux performants, aux soins vétérinaires de qualité et aux intrants agricoles de production de soja ainsi que l’accès effectif de tous les partenaires bénéficiaires de ce projet à des crédits auprès des institutions de microfinances au Bénin (IMF), à souscrire à des contrats d’assurance.

L’objectif général est d'améliorer la productivité et la profitabilité de la filière lait local de façon durable et climato-intelligente au Bénin tout en structurant les acteurs de la filière et en augmentant les parts de marchés par rapport à la sous-région

Objectifs spécifiques

icon01.
Améliorer l’accès aux facteurs de production de qualité biologique
icon02.
Améliorer l’accès aux équipements et infrastructures de valorisation des productions et de distribution des produits laitiers biologiques
icon03.
Structurer les acteurs de la filière lait local végétal et animal de la base jusqu’au niveau national et renforcer les capacités des acteurs de la filière lait local concernés avec un dispositif de capitalisation et faciliter leur accès aux services d’appui conseil
icon04.
Faciliter l’accès à la certification et à la labellisation de nos produits laitiers afin d’augmenter les parts de marchés aux niveaux national, régional et international et de susciter l’attention des investisseurs et banques
icon05.
Sensibiliser les populations à la nutrition
icon06.
Mettre en place une équipe de coordination, de contrôle et de suivi du projet pour une parfaite gestion du projet et de la mise en œuvre du PGES et des mesures de sauvegardes climatique

La mise en oeuvre s'articule sur les compantes suivants :

iconComposante 1
La mise en œuvre du projet reposera sur l'approche participative et inclusive qui vise l'implication de tous les acteurs concernés : tous les membres de tous les clusters, toute l’équipe FORLAJ GROUP, services de l’Etat, organisations professionnelles du sous-secteur et quelques IMF
iconComposante 2
Cette approche sera poursuivie durant la mise en œuvre du Projet et lors des missions de supervision de la CEDEAO

Résultat 1

  • Accès accru aux facteurs de production de qualité, accès accru au foncier, au PGES et aux intrants

Résultat 2

  • Accès accru aux facteurs de production -équipements et infrastructures de valorisation des productions et de distribution des produits laitiers biologiques avec équipement solaire

Résultat 3

  • Les acteurs de la filière lait local végétal et animal sont fortement structurés et organisés en des clusters, de la base jusqu’au niveau national

Résultat 4

  • Les capacités des acteurs et les clusters de la filière lait concernés sont fortement renforcés et digitalisés avec un accès accru aux services d’appui conseil et à la digitalisation

Résultat 5

  • Les produits laitiers sont certifiés et labellisés, de nouveaux marchés nationaux et internationaux ont été gagnés et beaucoup d’Institutions Financières et de Microfinances ont manifesté l’intérêt de financer nos clusters

Résultat 6

  • Les populations bénéficiaires du projet sont fortement sensibilisées à la nutrition

Résultat 7

  • Une très bonne coordination est faite du projet et les PGES ainsi que les mesures de sauvegardes climatiques ont été effectivement mises en œuvre
Projets de l'ARAA