Mettre à jour le dispositif institutionnel, juridique et règlementaire de gestion de santé animale
Lundi, 16 janvier, 2023 - 13:30

La Commission de la Cedeao travaille, à travers le Centre régional de santé animale (CRSA), à harmoniser les politiques en matière de santé animale et de bien-être des animaux afin d’aider à mener une lutte efficace contre les maladies animales y compris les zoonoses.

Ce combat passe par une intégration régionale de la réglementation en matière de santé et de bien-être animal entre les Etats membres. Pour ce faire, le CRSA a été créé en 2012 en tant qu’Agence spécialisée de la Cedeao avec pour mission principale de contribuer à la lutte contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire et nutritionnelle en améliorant la santé animale et le développement continu de la production animale au double niveau national et régional.

Dans cette perspective, la Cedeao a entrepris depuis 2010 d’organiser et d’encadrer l’exercice de la médecine vétérinaire par l’adoption de règlements et de directives dans le domaine de la santé animale et du médicament vétérinaire. Il s’agit entre autres des (i) Règlement 2010 portant harmonisation du cadre structurel et des règles opérationnelles relatives à la sécurité sanitaire des végétaux, des animaux et des aliments dans l’espace Cedeao, (ii) Règlement 2010 portant création et modalités de fonctionnement d'un Comité vétérinaire régional (CVR) au sein de la Cedeao, (iii) Règlement 2010 relatif aux procédures communautaires de gestion du médicament vétérinaire, (iv) Directive 2010 relative à la pharmacie vétérinaire de la Cedeao, (v) Règlement 2022 portant création du mécanisme régional de coordination de la prévention et de la lutte contre les maladies animales transfrontalières et les zoonoses en Afrique de l'Ouest et (vi) Règlement 2022 portant création du guichet régional d'urgence pour la lutte contre les maladies animales transfrontalières et les zoonoses.

Au niveau des Etats membres, plusieurs textes législatifs gouvernent le secteur de la santé animale, de la santé publique et du commerce pour protéger les consommateurs de la région. L’objectif de ces textes est de contribuer à la préservation et à l’amélioration de la santé animale par l’organisation des services vétérinaires, la réglementation de l’exercice de la médecine et de la pharmacie vétérinaires ainsi qu’à la préservation et à la protection de la santé humaine.

Malgré les avancées significatives enregistrées ces dernières années dans la mise à jour et l’harmonisation des textes, le constat est que les textes qui servent de base juridique aux différents domaines d’activités vétérinaires ne sont pas spécifiques. La plupart d’entre eux ne sont pas en conformité avec les normes internationales parce que datant de la période coloniale et inadaptés aux défis actuels. Par ailleurs, la mise en application de ces textes reste peu efficace, voire inexistante dans certains pays. La nécessité de mettre à jour ces législations nationales ainsi que leur harmonisation s’imposent donc à la région et appelle à des efforts soutenus et collectifs.