Maitriser l’expansion des foyers des maladies animales transfrontalières et des zoonoses
Lundi, 16 janvier, 2023 - 15:45

Au niveau des pays, les actions du CRSA s’appuient sur le Réseau de laboratoires vétérinaires (RESOLAB-Réseau de Laboratoires) et le Réseau d’Epidémiosurveillance (RESEPI) qui ont vu le jour en 2007 grâce à l’appui de la FAO et l’UA-BIRA.

Le RESOLAB a pour objectif de renforcer et d’accroître l’efficacité et l’efficience des laboratoires de diagnostic vétérinaire, d’améliorer la communication entre eux et avec les réseaux d’épidémiosurveillance, de favoriser l'émergence d’expertise du diagnostic des maladies animales et de promouvoir la synergie régionale en brisant le travail en silo par leur mise en réseau.

Le Comité vétérinaire régional (CVR) institué par la Commission de la Cedeao en 2010 complète le dispositif institutionnel régional, permettant ainsi à la Commission de la Cedeao, à travers le CRSA, de coordonner les initiatives en matière de santé animale dans la région. Ces réseaux sont assemblés au sein des Réseaux régionaux de santé animale communément appelée RAHN qui se réunissent annuellement.

La 8ième RAHN, tenue cette année au Cap-Vert s’est focalisée sur la situation, les enjeux et les perspectives de l'éradication de la Peste des petits ruminants (PPR) et la Rage et du contrôle de la fièvre aphteuse et de la Péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), maladies animales prioritaires dans l'espace Cedeao.

Cette rencontre a permis à tous les acteurs impliqués dans la lutte contre les maladies animales d’évaluer les efforts consentis en 2021 – 2022, depuis la dernière réunion. On retiendra globalement qu’en 2022 la situation épidémiologique s’est améliorée dans l’espace Cedeao avec une diminution du nombre de foyers comparé à celui de l’année précédente (40% pour la fièvre aphteuse, 13% pour la PPR ou 38% pour la rage). Les acteurs ont, par ailleurs, pris des engagements pour une meilleure coordination des efforts en faveur d’une amélioration de la situation épidémiologique et d’une réduction les risques liés aux maladies des animaux et à leurs produits.