Filets sociaux de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest : bien cibler les bénéficiaires
Lundi, 14 février, 2022 - 12:30

Les filets sociaux sont des programmes de transferts non contributifs axés sur les populations pauvres ou vulnérables. Ces programmes s’adressent à des populations incapables de satisfaire leurs besoins essentiels ou qui risquent de basculer dans la pauvreté sous l’effet conjugué de chocs exogènes ou de problèmes socioéconomiques tels que l’âge, la maladie ou un handicap. Devant la complexification des crises alimentaires et nutritionnelles exacerbées par l’insécurité civile et sanitaire, les inégalités persistent, les groupes vulnérables se multiplient et le ciblage des ménages les plus nécessiteux devient de plus en plus difficile dans un contexte où la demande est de loin supérieure à l’offre.

Dans le cadre de son programme d’appui aux filets sociaux nationaux de sécurité sociale, à travers la mise en œuvre de 19 projets pilotes dans les États membres, la Cedeao, avec une subvention de 5 millions d’euros de la Coopération espagnole, a expérimenté, ces six dernières années, des méthodes de sélection pour mieux cibler les ménages très pauvres avec une attention particulière accordée aux femmes et aux enfants.

De façon spécifique, il s’agit des femmes enceintes et allaitantes, des enfants souffrant de malnutrition aiguë ou sévère, des personnes déplacées internes, ainsi que des enfants victimes de maladies émergentes. À ces groupes s’ajoutent, les personnes âgées, les petits producteurs sans accès aux marchés, les écoliers, les personnes en situation de handicap, les ménages des éleveurs et agropasteurs en situation déficitaire et les jeunes.

L’expérimentation des différentes méthodes de ciblage a permis de mettre en exergue quatre leçons apprises :

  • le choix des bénéficiaires est tributaire du contexte, du budget et des capacités techniques.
  • la combinaison d’approches de sélection et de mécanismes de contrôle permet de réduire les erreurs d’exclusion et d’inclusion.
  • l’implication des leaders communautaires, des autorités communales et des services déconcentrés nationaux dans le processus de sélection des bénéficiaires facilite l’appropriation du ciblage et la collecte des données au niveau national.
  • l’effort d’harmonisation des méthodes de ciblage au niveau national doit être poursuivi.

La fiabilité et la pertinence des méthodes de sélection des bénéficiaires tant au niveau national que régional constitue un impératif pour l’atteinte des objectifs des filets sociaux de sécurité.

La Cedeao continuera à promouvoir les méthodes consensuelles de sélection des bénéficiaires d’une part, et à favoriser la mise en œuvre de démarches innovantes d’adaptation aux réalités pastorales des zones fragiles du Sahel d’autre part.

Dans cette lancée, la Coopération espagnole reste ouverte pour poursuivre sa collaboration avec la Cedeao dans l’accompagnement des ménages les plus vulnérables en Afrique de l’Ouest. Les autres partenaires techniques et financiers sont également interpelés.

Pour en savoir plus, visionner la capsule vidéo suivante :

Consulter également la fiche de capitalisation jointe en attache.