Date limite de soumission: 
13 février, 2024 - 17:04
Description: 

Contexte et justification

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) bénéficie, aux côtés du CILSS, du CORAF et de sept (7) de ses pays membres (Burkina, Ghana, Mali, Niger, Sierra Leone, Tchad et Togo), d’un appui technique et financier du Groupe de la Banque mondiale en vue d’accroître la préparation contre l’insécurité alimentaire et améliorer la résilience des acteurs du système alimentaire, des paysages prioritaires et des chaînes de valeur à travers le programme de résilience du système alimentaire en Afrique de l’Ouest (PRSA/FSRP). Ce programme s’inscrit dans les initiatives de lutte contre des risques de changement climatique et de catastrophe à court et à long terme. Par conséquent, il traduit l’opérationnalisation de la politique agricole régionale de la CEDEAO (ECOWAP), en s’appuyant sur les institutions, organismes et acteurs régionaux dont les compétences sont avérées et l’accompagnement des États dans l’élaboration et la mise en œuvre des cycles de plans nationaux d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN) issus du processus du Programme détaillé de développement agricole en Afrique (PDDAA).

 

Bref aperçu du programme

Le FSRP est organisé autour de cinq composantes : (i) le renforcement des services de conseil numérique pour la prévention et la gestion des crises agricoles et alimentaires régionales ; (ii) la durabilité et la capacité d'adaptation de la base productive du système alimentaire ; (iii) l'intégration des marchés alimentaires régionaux et le commerce ; (iv) une composante d'intervention d'urgence (CERC) ; et (v) la gestion du programme. La CEDEAO a la charge de coordonner les composantes 3 et 5 du programme.

 

Brève présentation de la Réserve régionale de sécurité alimentaire

Depuis 2012, la CEDEAO s’est dotée d’une stratégie régionale stockage de sécurité alimentaire fondée sur la complémentarité entre trois lignes de défense face aux crises alimentaires et nutritionnelles : le stockage de proximité géré par les communautés locales ou les organisations de producteurs, les stocks nationaux de sécurité gérés par les États et enfin, la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire (RRSA) créée par les Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO en 2013.

La CEDEAO a opérationnalisé cette stratégie avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers depuis 2016 et a atteint des résultats très importants aux trois échelles.

Au niveau local, la première ligne de défense contre l’insécurité alimentaire a été renforcée à travers la capitalisation des expériences des OP impliquées dans le stockage de proximité et l’élaboration de référentiels régionaux sur le stockage de proximité (Memento du Stockage de Proximité, charte des stockeurs de proximité et le Cadre multi-acteurs en appui au stockage de proximité), la mise en place d’un cursus de formation sur le stockage de proximité et des appuis financiers aux activités des quatre réseaux régionaux d’organisations de producteurs (ROPPA, ROAC ,RBM et APESS).

Au niveau national, la deuxième ligne de défense a été renforcé à travers la définition ou l’actualisation des politiques nationales de stockage et l’élaboration d’instruments de gouvernance des stocks. Le réseau des structures publiques en charge de la gestion des stocks nationaux de sécurité alimentaire, le RESOGEST a également été soutenu dans ce cadre.

Au niveau régional, la Reserve Régionale de Sécurité Alimentaire est fonctionnelle, avec à son actif un capital de prêt de 64 000 tonnes de céréales et la mise en place des organes de gouvernance (comité de gestion, procédures détaillées). La RRSA a déjà été mobilisé à 17 reprises en réponse à des crises alimentaires dans les pays pour un volume total de plus de 54 500 tonnes et une fois dans le cadre d’une rotation technique au Ghana pour un volume de 2 750 tonnes.

Afin de consolider les acquis de la RRSA et d’accompagner son développement, la CEDEAO a entrepris dans le cadre du Programme de résilience du système alimentaire en Afrique de l'Ouest (FSRP), la mobilisation d’un (e) Expert en charge du renforcement des capacités des organisations de producteurs agricoles et d’éleveurs en charge du stockage de proximité.

 

Responsabilités et tâches

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Régionale de Stockage de Sécurité Alimentaire de la CEDEAO, les activités en appui au stockage local, communautaire ou de proximité (première ligne de défense contre l’insécurité alimentaire) ont pris une importance capitale. Le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans le stockage de proximités (zones déficitaires, zones excédentaires et aliment bétail) passe par la structuration des acteurs et le renforcement des capacités des Organisations de Producteurs Agricoles qui détiennent ces stocks. Il s’agira d’accompagner ces organisations à mobiliser et gérer de manière optimale des stocks au niveau de leurs bases dans le double objectif de contribuer à la réponse aux crises alimentaires au niveau communautaire (banques de céréales, greniers communautaires, warrantage, tierce détention, etc.) et de développer leurs capacités à répondre aux appels d’offres institutionnels pour approvisionner les deux autres lignes de défense (stocks nationaux et Réserve Régionale).

Placé sous la Division de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire, l’expert en charge du renforcement des capacités des organisations de producteurs agricoles et d’éleveurs qui font du stockage de proximité aura la responsabilité des principales tâches ci-après :

  • Appui à la préparation des plans de travail et budgets annuels et des rapports techniques et financiers annuels du projet FSRP et des autres projets d’appui à la stratégie régionale de stockage ;
  • Accompagnement des organisations de producteurs agricoles et d’éleveurs regroupés au sein de leurs réseaux régionaux (ROPPA, ROAC, APESS, RBM) qui détiennent des stocks de proximité dans l’appropriation, la mise en œuvre, la diffusion et la promotion des référentiels régionaux sur le stockage de proximité (le mémento, la charte des stockeurs et le cadre multi-acteur en appui au stockage de proximité) qui ont été validé par les acteurs ;
  • Contribution à la formation des formateurs au niveau régional et appuyer les formations nationales dans le cadre de l’opérationnalisation d’un dispositif pérenne de formation des Organisations de Producteurs Agricoles et d’Eleveurs sur les thématiques en lien avec le stockage de proximité (aspects institutionnels, financiers, techniques, gestion de l’information, etc) ;
  • Accompagnement des acteurs des organisations de producteurs agricoles et d’éleveurs qui détiennent des stocks de proximité dans la construction de relations d’affaires durables avec le RESOGEST et la Réserve Régionale (négociation de contrats d’approvisionnement, quotas de stocks dédiés, etc.) ;
  • Conception et mise en place d’un dispositif s’appuyant sur l’existant permettant collecter, analyser et diffuser des informations techniques sur les stocks de proximité dans les pays membres de la CEDEAO ;
  • Contribution au suivi-évaluation des activités en appui au stockage de proximité et leurs mises en réseau dans les pays de la CEDEAO ;
  • Contribution à la production et à la diffusion de supports de communication en rapport avec les activités du stockage de proximité ;
  • Autres tâches connexes

 

Qualifications et Compétences techniques requises

Qualifications

  • Avoir un diplôme universitaire (BAC + 5 ans au moins) dans le domaine du développement rural (agriculture, élevage, foresterie, pêche…), sociologie, agroéconomie, management des organisations professionnelles agricoles ou dans toutes autres disciplines connexes.
  • Démontrer sa participation à des formations complémentaires dans le domaine du renforcement des capacités des Organisations de Producteurs Agricoles et d’Eleveurs.

 

Expériences

  • Justifier d’une expérience d’au moins cinq (5) ans dans le renforcement des capacités des Organisations de Producteurs Agricoles et d’Eleveurs en Afrique de l’Ouest ;
  • Avoir une expérience d’au moins deux (2) ans dans la conception et la gestion de dispositifs de commercialisation groupée des produits agricoles (zones excédentaires), d’approvisionnement groupé des produits agricoles (zones déficitaires) ou de gestion d’aliments pour bétail ;
  • Avoir une expérience d’au moins deux (2 ans) dans la collecte, la gestion, l’analyse et la diffusion d’informations sur les stocks de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest ;
  • Avoir une expérience dans au moins un projet régional financé par la Banque Mondiale ou d’autres PTF constitue un atout ;
  • Avoir une expérience de travail avec une Institution, Agence ou bras technique de la CEDEAO constitue un atout majeur.

 

​​​​​​​Compétences

  • Avoir le sens de l’organisation et de bonnes capacités de synthèse et de rédaction ;
  • Disposer d’excellentes compétences en rédaction technique et plus particulièrement le rapportage régulier conformément aux exigences de la Banque Mondiale et des autres PTF ;
  • Avoir une très bonne maîtrise des outils de la bureautique (Word, Excel, PowerPoint, Publisher) et l’internet ;
  • Avoir la capacité à communiquer et à travailler en français et en anglais, la connaissance du portugais constitue un atout ;
  • Être familier avec un environnement de travail multiculturel.

 

Lieu, durée de la mission

Le personnel sera basé à Lomé, au Togo, auprès de la l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA) de la CEDEAO. La durée de la mission est pour toute la durée de vie du Projet après une période probatoire de six mois. Cependant, le consultant retenu bénéficiera d’un contrat annuel renouvelable pour la durée du projet. Le poste est à temps plein.

 

Dossier de candidature

Le dossier de candidature comprend :

  • une lettre de manifestation d'intérêt, adressé au Directeur Exécutif de l’ARAA, incluant le délai de disponibilité.
  • un curriculum vitae récent détaillant l'expérience professionnelle et les missions similaires.
  • Trois références professionnelles (nom complet, fonctions actuelles et précédentes, téléphone et adresse électronique).
  • Copie des diplômes et certificats.
  • Copies des certificats de travail ou de prestation de services, tels qu'ils figurent dans le curriculum vitae.

 

Soumission des candidatures

Les manifestations d'intérêt doivent être soumises au plus tard le 13 février 2024 - à 17 H : 00 GMT par le biais d'un téléchargement sur Dropbox https://www.dropbox.com/request/L7rt69y64nmv5CJvPM6N   Le dossier de candidature doit se présenter sous la forme d'un fichier PDF unique. L’ARAA se réserve le droit de ne pas prendre en considération les candidatures qui ne respectent pas les conditions de soumission susmentionnées.

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires en écrivant aux adresses électroniques suivantes : procurement@araa.org cc : ctienon@araa.org, mnakorba@araa.org, lbarnabo@araa.org, avec l'objet « SCI050- Expert stocks de proximité-FSRP ».

 

Méthode de sélection

Le processus de sélection se déroulera en deux phases :

  • Examen et analyse des CV : à l'issue de cette phase, les candidats seront classés par ordre de mérite sur la base des notes obtenues lors de l'évaluation des CV. Seul le candidat le plus qualifié sera contacté pour la phase d'entretien.
  • Phase d'entretien : les candidats présélectionnés seront interviewés individuellement par un panel. Le meilleur candidat à l'issue de l'entretien sera recommandé pour les négociations contractuelles.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. L’ARAA se réserve le droit de ne pas donner suite à cet appel à candidatures

A Télécharger: 
Icône PDF TDRs