Vers une stratégie régionale d’appui à l’employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo- pastoral et halieutique en Afrique de l’Ouest : les acteurs de la région partagent leurs expériences et initiatives en la matière
Mardi, 13 novembre, 2018 - 12:30

Le mercredi 7 novembre 2018 s’est achevé à Cotonou au Bénin, un atelier régional de partage d’expériences et d’initiatives sur l’employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique dans une perspective de lutte contre l’exode rural et contre l’émigration incontrôlée des jeunes dans l’espace Cedeao.

En effet, face aux conséquences socioéconomiques que provoque le chômage massif des jeunes, les pays membres de la Cedeao explorent divers leviers et facilités d'amélioration de l'accès des jeunes à des emplois stables et générateurs de revenus décents. Ces initiatives visent souvent le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique compte tenu de son potentiel de création d’emplois dans les différents maillons des chaines de valeur.

La réflexion au niveau régional contribue à l’opérationnalisation des orientations de la politique agricole régionale : l’Ecowap, qui à travers son Plan régional d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (Priasan) a identifié le rôle et la place des jeunes dans le secteur agro sylvo pastoral comme des enjeux majeurs pour le développement agricole et rural. Pour ce faire, la Cedeao s’est donnée pour ambition de développer l’attractivité du secteur. Elle veut jeter ainsi les jalons d’une transformation maitrisée des exploitations familiales pour accélérer la croissance économique et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cette démarche vise à contribuer à accroître la productivité et la production agro-sylvo-pastorale et halieutique via des systèmes de production diversifiés, intensifiés, durables et intégrant des technologies de réduction des pertes post-production. Par ailleurs, outre le développement de chaînes de valeur et le renforcement des systèmes de production, le champ d'action de cet objectif spécifique concerne le changement d’image du secteur et son attractivité pour notamment inciter les jeunes à acquérir une formation professionnelle de qualité et à s’installer dans l’agriculture, que ce soit au niveau de la production, de la transformation ou de la commercialisation.

L’atelier de Cotonou fait suite aux échanges que les réseaux des organisations professionnelles régionales (Roppa, Apess, RBM) et la Cedeao ont eus le 14 septembre 2018 à Lomé au Togo et qui avaient permis de s’accorder sur les orientations et le processus de définition de la stratégie régionale d’appui à l’employabilité des jeunes.

De façon spécifique, il a permis de documenter (i) la situation socioprofessionnelle des jeunes dans les pays, (ii) les expériences d'élargissement des opportunités d'emploi offertes aux jeunes dans le secteur et (ii) les expériences de renforcement des compétences et capacités d'insertion des jeunes dans le secteur, afin de faciliter la finalisation de la stratégie régionale d’appui pour ledit secteur.

La stratégie à finaliser reposera, entre autres, sur trois principaux axes à savoir : (i) la préparation des jeunes aux métiers du secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique et agro-alimentaire, (ii) les mesures de politiques publiques de facilitation de l'insertion des jeunes dans le secteur, avec un accent particulier sur les dimensions et la nature de la facilité financière et (iii) la promotion des dispositifs de suivi de l’emploi des jeunes dans le secteur.

En rappel, la promotion de l’employabilité des jeunes dans ce secteur constitue un enjeu régional, une préoccupation majeure pour les acteurs : (i) les pouvoirs publics (Gouvernements des Etats de la Communauté, Partenaires techniques et financiers) qui y voient un moyen de minimiser le phénomène migratoire, de garantir aux jeunes des revenus susceptibles de les soustraire de l’emprise des nouvelles forces du mal qui écument la région,  de soutenir un secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique dont les systèmes de production sont encore consommateurs de main d’œuvre nombreuse et locale; (ii) les organisations des producteurs agricoles, des éleveurs, des pasteurs et des pêcheurs, pour qui employabilité des jeunes rime avec une préoccupation cruciale, celle de la reproduction du système d’exploitation familiale, mode d’exploitation qui se trouve au cœur des actions de plaidoyer qu’elles conduisent et (iii) les jeunes ruraux qui y voient un moyen de lutter contre le sous-emploi et le chômage endémique qu’ils vivent, par la création d’emplois décents en capacité  de les valoriser, de leur conférer un statut social acceptable et reconnu.

Le processus de définition de la stratégie régionale est facilité par l’appui financier de la Coopération Suisse et l’assistance technique du Hub Rural.

Voici la vidéo

Pièce jointe / A Télécharger: 
Icône PDF Communiqué de presse.pdf