Vers des politiques nationales de stockage de sécurité alimentaire plus renforcées
Dimanche, 8 décembre, 2019 - 15:15

A la suite de la première réunion du Comité de gestion de la Réserve régionale de sécurité alimentaire qui a lieu le lundi 9 décembre 2019 à Conakry en Guinée, la Cedeao a tenu du 10 au 12 décembre 2019 toujours à Conakry, un atelier régional d’échanges sur les politiques nationales de stockage de sécurité alimentaire.

Cet atelier visait à faire un premier bilan de l’état d’avancement des processus nationaux, d’identifier les difficultés et les solutions afin d’adopter une feuille de route commune permettant à l’ensemble des pays de renforcer la deuxième ligne de défense (stocks nationaux) face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Il devait permettre par ailleurs d’adopter le plan de contingence régional, discuter l’implication des pays dans le mécanisme régional d’appui au stockage de proximité et de faire un premier bilan des acquis et enseignements de la stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire.

A la fin de travaux, les discussions ont permis aux participants d’adopter les outils de travail suivants :

  • le plan de contingence régional sécurité alimentaire et nutritionnelle,
  • le guide d’orientation pour la transcription du référentiel de bonnes pratiques dans les manuels de procédures,
  • l’approche du cadre d’intervention en appui au stockage de proximité  et,
  • la note d’orientation de la conférence internationale

Ils ont, par ailleurs, formulé les recommandations suivantes :

A l’endroit de toutes les parties prenantes :

  • consolider le dispositif de suivi-évaluation aux trois échelles (stocks de proximité, stocks nationaux, Réserve régionale),
  • élaborer et mettre en œuvre une stratégie d’information, de sensibilisation et de communication axée sur le changement de comportements des acteurs, parties prenantes et bénéficiaires,
  • explorer les mécanismes existants auprès des pays et des partenaires techniques et Financiers (Banque Mondiale, AFD, etc.) qui peuvent être déclenchés pour les besoins de financement en cas de crise.

A l’endroit des Etats :

  • intégrer pleinement les stocks de proximité et les acteurs qui les déploient dans la conception des stratégies nationales de stockage.