Utiliser les réserves alimentaires pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les pays en développement
Lundi, 15 avril, 2019 - 13:15

Cette étude que vient de publier l’Union européenne traite des réserves alimentaires comme des stocks de produits alimentaires détenus par une entité publique (locale, nationale ou régionale). Basée sur une revue de la littérature théorique et empirique et 10 études de cas portant sur des expériences africaines, asiatiques et sud-américaine, cette étude analyse les différents chemins d’impact par lesquels les réserves alimentaires peuvent contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Elle met en évidence les situations dans lesquelles les réserves alimentaires peuvent jouer un rôle décisif et met l’accent sur les conditions nécessaires à une utilisation efficace de cet instrument (notamment les questions liées à la gouvernance). Elle discute enfin l’effet des réserves nationales sur la stabilité des marchés internationaux.  Elle prend en compte la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la Cedeao.

Tous les documents produits sont disponibles en ligne :

    Bangladesh (ANGL), P. Dorosh

     Brésil (ANGL), W. Belik, A. Cunha

     Burkina Faso, A. Alpha, B. Pémou

     Réserve régionale de la CEDEAO (ANGL), F. Galtier

     Ethiopie (ANGL), S. Rashid, D. Alemu, P. Dorosh

     Indonésie (ANGL), P. Timmer

     Nigeria (ANGL), C. Onyekwena

     Philippines (ANGL), R. Clarete

     Sénégal (ANGL), I. Hathié

     Zambie (ANGL), A. Chapoto