Un Département, trois politiques sectorielles
Jeudi, 28 novembre, 2019 - 13:15

A partir de 2005, la Cedeao s’est dotée progressivement de politiques sectorielles dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau comme leviers servant à booster l’intégration régionale. Au nombre de trois, ces politiques sectorielles sont mises en œuvre sous la coordination et le leadership du Département en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau.

La politique agricole de l’Afrique de l’Ouest (Ecowap) qui a été adoptée en 2005 est une déclinaison du programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA) du Nepad. Elle constitue une réponse aux défis agricoles et alimentaires dans la région et affirme la vision d’une agriculture moderne et durable, fondée sur l’efficacité et l’efficience des exploitations familiales et la promotion des entreprises agricoles. Productive et compétitive sur le marché intra-communautaire et sur les marchés internationaux, elle doit permettre d’assurer la sécurité alimentaire et de procurer des revenus décents aux populations. Cette politique a été révisée en 2015 pour les dix prochaines années.

En plus de l’Ecowap, deux autres politiques régionales, à savoir celle de l’environnement et celle des ressources en eau ont été adoptées en 2008.

La politique environnementale commune (Ecowep) se propose la vision d’une Afrique de l’Ouest paisible, digne et prospère dont les ressources naturelles, diverses et productives sont conservées et gérées durablement pour le développement et l’équilibre de l’espace sous régional. En mettant ainsi en exergue l’intégration régionale et le rôle stratégique des ressources naturelles, elle a pour objectif d’inverser les tendances lourdes de dégradation et de réduction des ressources naturelles en vue d’assurer un environnement sain, facile à vivre et productif.

La Politique des Ressources en Eau de l’Afrique de l’Ouest (Preao) quant à elle, a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement durable en orientant la Cedeao et ses Etats membres vers une gestion des ressources en eau conciliant développement économique, équité sociale et préservation de l’environnement. Elle contribue à l’avènement de la vision ouest africaine pour l’eau, la vie et l’environnement pour 2025 adoptée en mars 2000 par le Conseil des ministres de l’eau et de l’environnement de la Cedeao. La Preao prévoit que d’ici à 2025, les ressources en eau soient gérées de façon efficace et pratique afin que chaque personne puisse avoir accès à l’eau potable saine pour les besoins de base, à des structures d’évacuation des déchets, à la sécurité alimentaire et que la pauvreté soit réduite, la santé humaine protégée, les biodiversités des systèmes terrestres et aquatiques protégées.

Pour la Cedeao, ces trois politiques régionales constituent le fer de lance et le triangle fertile pour le développement socioéconomique de la région.