Promotion de l’employabilité des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique et du lait local : des acquis majeurs à valoriser
Mardi, 2 février, 2021 - 16:30

La promotion de l’emploi des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique et celle du lait local constituent deux chantiers de premier ordre de la Commission de la CEDEAO. La Commission mobilise et invite, à cet effet, les acteurs et les partenaires autour de ces enjeux.

Avec l’appui financier de la Coopération suisse dans le cadre du programme régional d’appui aux organisations de producteurs sur la question de l’employabilité des jeunes, la région a pu enclencher une dynamique avec une forte implication des réseaux d’organisations professionnelles et de la société civile.

Face à l’immense défi de l’emploi des jeunes par exemple, la CEDEAO s’est dotée en 2019 (i) d’une stratégie régionale sur l’employabilité des jeunes, (ii) de programmes prioritaires d’investissements pour la création massive d’emplois et (iii) de projets mobilisateurs spécifiques au profit des organisations professionnelles régionales et des États membres. D’ici à 2030, la stratégie anticipe qu’au moins 30% de jeunes auront un emploi dans le secteur, une réduction de 75% du sous-emploi des jeunes en milieu rural de même qu’une réduction de 75% des jeunes sujets à l’émigration. Elle sera déployée à travers le programme prioritaire d’investissements et les 12 programmes spécifiques mobilisateurs des 12 organisations professionnelles régionales. L’action, à travers ces programmes, est fondée sur l’impérieuse nécessité d’impliquer les réseaux d’organisations professionnelles régionales et les ministères sectoriels dans le processus d'opérationnalisation de la stratégie.

Il en est de même pour la valorisation du lait local, préoccupation formulée sous la forme d’une « offensive régionale » après celle initiée sur le riz en 2015. Le travail collaboratif a également permis de mettre sur pied une stratégie régionale avec l’appui de l’Union européenne de même qu’un programme prioritaire d’investissements sur financement de la Coopération suisse. La stratégie ambitionne de promouvoir une Afrique de l'Ouest qui émerge parmi les bassins laitiers du continent et accroît progressivement sa contribution aux échanges régionaux de produits laitiers. Elle vise à doubler, à l’horizon 2030, le volume de la production de lait frais local en le portant à 10 milliards de litres par an. Le programme, quant à lui, propose des modèles de développement des différents maillons de la chaîne à mettre à l'échelle sur toute l'étendue du territoire régional. Il est structuré autour de (i) l’amélioration de la productivité des systèmes d’élevage, (ii) la collecte, la transformation et la commercialisation (iii) un environnement favorable et (iv) la coordination et la facilitation de sa mise en œuvre.

Pour la CEDEAO, il est important que la force de travail que constituent la jeunesse et les femmes, que l’on retrouve souvent dans la filière lait, s’investisse davantage dans le secteur agro-sylvo-pastoral et halieutique, principale locomotive de l’économie et du développement de la région. L’employabilité des jeunes permettra également, entre autres, de réduire leur émigration incontrôlée hors de la région et du continent, leur exposition au risque d’intégrer les groupes de malfaiteurs et renforcer ainsi la paix et la stabilité de la région qui fait déjà face à de nombreux fléaux dont l’insécurité civile et la pandémie du coronavirus.