Le Nouveau Commissaire de la CEDEAO pour l’Agriculture, l’Environnement et les Ressources en Eau rencontre l’équipe de l’ARAA
Mercredi, 21 mars, 2018 - 16:00

En prélude aux réunions des comités de pilotage des projets et programmes de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA) prévues pour se tenir du 19 au 22 mars 2018 à Lomé au Togo, le nouveau commissaire, Monsieur Sékou Sangaré, a rencontré pour la première fois l’équipe de l’ARAA le samedi 17 mars 2018 pour faire connaissance.

Prévues pour prendre fin le jeudi 22 mars 2018, ces différentes rencontres de haut niveau qui sont organisées chaque année au mois de mars permettront aux différents partenaires techniques et financiers de l’ARAA de passer en revue les différentes réalisations de 2017 et donner les orientations nécessaires pour les plans d’actions de 2018. Le comité de pilotage de chaque projet est composé des représentants des partenaires techniques et financiers, de la CEDEAO et des bénéficiaires.

Au cours de la rencontre avec l’équipe de l’ARAA, le commissaire s’est familiarisé avec les activités et résultats significatifs de l’ARAA sur le terrain après seulement quatre années d’existence.

C’était à la faveur d’une présentation qui lui a été faite par le directeur exécutif de l’ARAA, Monsieur Ousseini Salifou, sur le cadre institutionnel, le mandat et les principales réalisations de l’Agence depuis son lancement officiel en septembre 2013.

Selon lui, l’ARAA a fait d’énormes progrès dans l’exécution de son mandat avec l’appui des partenaires et du pays hôte. A titre d’exemple, ce dernier a doté l’Agence et son personnel d’un siège situé à Lomé.

L’ARAA, a fait savoir son directeur exécutif, a mis en place des outils lui permettant une gestion efficace et efficiente tels que son règlement intérieur, le manuel de procédures, celui de gestion de cycles de projets, le plan triennal 2015-2017, sans oublier le plan de communication et de visibilité, la charte graphique et le manuel de suivi-évaluation en cours d’informatisation.

La principale réalisation de l’Agence à ce jour, a-t-il rappelé, est la coordination de la mise en œuvre de 10 projets régionaux d’un coût global de 124 millions de dollars américains. Deux de ces projets ont permis, à travers des appels à propositions de projets dans les Etats membres de la Cedeao, la sélection de 43 projets de terrain en cours d’exécution.

Au nombre des acquis sur le terrain, on peut citer entre autres, l’opérationnalisation de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire avec un premier achat de 11 230 tonnes de céréales stockées au Burkina Faso, au Ghana, au Niger et au Nigeria. Cette opération a permis l’intervention en soutien aux populations du Nord Est du Nigeria en proie à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle : 1 130 tonnes de céréales ont déjà été livrées et à terme environ 1 820 tonnes prévues. Un deuxième achat de 15 691 tonnes de céréales est bouclé et la livraison en cours. L’objectif final est d’atteindre, d’ici à 8 ans, 411 000 tonnes.

Le renforcement de capacités des cadres des 15 Etats membres de la Cedeao sur la formulation des projets, les changements climatiques en agriculture et les filets sociaux de sécurité, ainsi que des formations sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle en collaboration avec le Centre Régional Agrhymet du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), constituent aussi des acquis de l’ARAA.

D’autres réalisations de l’Agence portent sur l’appui aux Etats membres dans l’amélioration de la surveillance des vergers (manguiers), la recherche, le renforcement des capacités et la lutte contre les mouches des fruits dans près d’une dizaine de ces Etats, l’appui aux pays dans la prise en compte de la nutrition, la protection sociale et le droit à l’alimentation dans les documents de politique, la réalisation d’études de capitalisation sur la promotion de l’emploi des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral et le renforcement des capacités des organisations des producteurs au niveau régional.

Après quatre années d’opérationnalisation, il ressort que l’ARAA est en phase avec la réalisation de la mission qui lui a été confiée. Toutefois, deux défis majeurs demeurent : la contribution effective de la Cedeao aux cofinancements des projets et programmes et l’opérationnalisation du Fonds régional pour le développement de l’agriculture (ECOWADF).

A la fin des échanges, le commissaire a salué les actions de l’ARAA et encouragé l’équipe à rester soudée pour des actions encore plus éclatantes. Il a, par ailleurs, montré sa détermination et son engagement à donner le meilleur de lui-même, durant son mandat, afin d’accompagner la région à aller le plus loin possible dans l’opérationnalisation de la politique agricole commune.

L’ARAA, faut-il le rappeler, est chargée d’assurer l'exécution technique des programmes et plans d'investissement régionaux concourant à la mise en œuvre de la politique agricole régionale en s’appuyant sur les institutions, organismes et acteurs régionaux disposant de compétences avérées.