La Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire expliquée au Ministre ghanéen en charge de l’Agriculture
Jeudi, 18 mai, 2017 - 17:45

A la suite de l’appel à propositions lancé en 2006 pour sélectionner les structures nationales de stockage pour recevoir le stock physique de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire (RRSA), la CEDEAO vient de franchir une étape importante avec la conclusion de contrats en cours de finalisation avec 6 structures nationales. Il s’agit des infrastructures des localités ci-après : (i) sous espace Est : Food Strategic Reserve Department du Nigeria, (ii) sous espace Centre : SONAGESS du Burkina Faso, NAFCO du Ghana, OPAM du Mali, ANSAT du Togo et (iii) sous espace Ouest Atlantique : CSA du Sénégal.

Dans le cadre de l’utilisation des infrastructures de stockage du Ghana, à savoir celles de Yendi pour accueillir les vivres issus de l’appel d’offres no1 de la RRSA pour l’acquisition de 15 000 tonnes de céréales, le Directeur Exécutif de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation de la CEDEAO (ARAA), Monsieur Ousseini Salifou, a conduit le 15 mai 2017, une visite de courtoisie et de plaidoyer auprès du Ministre ghanéen en charge de l’Agriculture, Dr Owusu Afriyie Akoto. Le Ministre était accompagné de son Conseiller Spécial et de deux cadres de la structure nationale de stockage, NAFCO.

Le Directeur Exécutif de l’ARAA et son équipe, Messieurs Malick Lompo et Francis Dabiré, respectivement chef de la cellule Info stock de l’Unité technique de Gestion de la Réserve et Chargé de communication de l’ARAA, ont saisi cette opportunité pour présenter au Ministre la RSSA et le projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire que finance l’Union Européenne à hauteur de 56 millions d’Euros de même que les achats des vivres en cours et à venir. L’équipe a surtout mis l’accent sur la mise à disposition rapide des infrastructures de Yendi et plus tard de celles de Tamale pour stocker une partie des vivres de la RRSA. Un volume de 2750 tonnes de céréales sera stocké très prochainement dans les infrastructures de Yendi.

Le Ministre, qui a été enthousiasmé par cette démarche de l’ARAA, a réitéré le soutien du Ghana à toutes les actions de l’ARAA et de la RRSA. Il a rappelé et informé que la nouvelle Administration du Ghana vient de lancer une grande Offensive qui fera de l’Agriculture le vrai moteur de l’économie du pays. Il s’agit du grand programme présidentiel « Planting for Food and Jobs », un appel national à faire de l’agriculture une activité à plein ou à mi-temps. Dans ce cadre, le Ghana attend une production excédentaire d’au moins 4 00 000 tonnes au sortir de la prochaine campagne agricole. « Le Ghana est donc très intéressé par les activités de l’ARAA, veut pouvoir saisir les opportunités d’achats de la RSSA et souhaite être informé de tous les appels d’offres publiés ou à publier », a dit le Ministre. « Le Ghana continuera à accroître le nombre de ses infrastructures de stockage et est prêt à mettre à la disposition de la région le maximum d’espace de stockage pour les vivres de la RRSA » a-t-il poursuivi. « Je me charge personnellement de lever tous les goulots d’étranglement pour permettre à la RRSA de stocker le maximum de vivres au Ghana et ce, dans les meilleurs délais », a-t-il conclu.

Ces échanges ont permis de convaincre le Ministre Owusu Afriyie Akoto du bien-fondé de la mise en place de la RRSA. NAFCO sera dotée de plus de capacités de stockage dans le cadre de la mise en œuvre du programme présidentiel. Désormais, tous les dossiers en souffrance entre la RRSA et NAFCO seront traités avec scélérité.

Cette action de communication s’inscrit dans le cadre des relations publiques et de plaidoyer de la Direction Exécutive de l’ARAA et de la Coordination de la RRSA auprès des États membres de la CEDEAO à chaque fois qu’elles en ont l’occasion.