La Cedeao partage l’expérience de sa Réserve régionale de sécurité alimentaire à la 34ième réunion du RPCA à Bruxelles.
Lundi, 15 avril, 2019 (Jour entier)

Placée sous les auspices des Commissions de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), la réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) a rassemblé les principales parties prenantes de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la région. Elle a été coorganisée par le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (Cilss) et le Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO/OCDE). Les membres du RPCA se sont réunis du 1er au 5 avril 2019 à Bruxelles pour examiner les résultats définitifs de campagne agropastorale 2018-19, la situation alimentaire et nutritionnelle ainsi que le bilan de la mise en œuvre des plans de réponses au Sahel et en Afrique de l’Ouest. L’analyse révèle que quelques 4,8 millions de personnes vulnérables ont actuellement besoin d’une assistance alimentaire et nutritionnelle, et si les mesures appropriées ne sont pas prises rapidement, près de 9,7 millions de personnes seront concernées pendant la soudure en juin-août 2019. 

Les membres du Réseau recommandent de trouver rapidement des solutions durables aux causes profondes de la spirale transnationale de conflits intercommunautaires qui ébranlent la région.

Entre autres sujets abordés à ce RPCA 2019, la délégation de la Cedeao a introduit un panel organisé à l’initiative d’Oxfam sur le thème « Réserves alimentaires, du local au régional : comment les synergies entre les différents niveaux contribuent-elles à la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest ». Cette communication a mis en exergue les acquis de la stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire fondée sur quatre lignes de défense complémentaires à savoir, les niveaux local, national, régional et international. Modéré par M. Alain Sy Traoré, Directeur de l’Agriculture et du Développement Rural de la Commission de la Cedeao, le panel s’est concentré sur le renforcement du stockage de proximité et son articulation avec les stocks nationaux et régionaux tant pour l’approvisionnement des stocks de sécurité que pour les interventions auprès des populations dans les situations de crise. Le panel constitué de trois représentants des organisations de producteurs (Roppa, Moreeben et UGCPA), du Président du Resogest et d’une personne ressource de la Sonagess a conclu sur l’importance de la collaboration et de la coordination opérationnelle entre les lignes de défense, sur le développement des capacités des organisations de type coopératives et sur l’enjeu que représente la mise en place d’outils de financement du stockage et de la commercialisation.  

Le Commissaire Sangaré a interpelé fortement les Etats et les partenaires techniques et financiers intervenant dans la région dans la réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles sur la nécessité d’une collaboration étroite avec la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la Cedeao, dès le stade de la conception des Plans nationaux de réponses. Cette coopération est essentielle tant pour améliorer la qualité de la réponse aux crises que pour assurer la pérennité de la Réserve régionale. Elle est aussi déterminante pour mieux organiser le stockage et la commercialisation des produits alimentaires et nutritionnels.

La délégation de la Cedeao a, par ailleurs, partagé son initiative de définition d’une stratégie régionale pour l’employabilité des jeunes dans le secteur agro- sylvo pastoral et halieutique pour faire face au défi d’une croissance inclusive dans le secteur agricole et agroalimentaire. Elle a enfin informé le public de son intention d’organiser en 2020 une conférence internationale sur le système régional de stockage avec pour objectif de capitaliser et diffuser les acquis de quatre ans d’investissements dans le système de stockage avec l’appui financier de l’Union européenne d’une part, et dessiner des perspectives et construire un partenariat régional et international autour de la thématique du stockage d’autre part. La Cedeao croit fermement que l’approche des réserves alimentaires contribuera à renverser la tendance actuelle qui considère l’Afrique comme le plus gros défi de notre génération en termes de crises et d’insécurité alimentaires et nutritionnelles.

Par ailleurs, des actions d’information, de visibilité et d’interaction à travers des échanges et la distribution des bulletins d’information trimestriels « Echos des stocks alimentaires » de la Réserve régionale à tous les participants se sont déroulées sur toute la semaine.

La 35ième réunion annuelle du RPCA prévue à Conakry, en Guinée du 2 au 4 décembre 2019 aura pour thème « Faire face aux défis de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en situation d’insécurité ». Vous trouverez en pièces jointes les relevés de conclusions du RPCA de Bruxelles et la présentation PowerPoint de la Cedeao.