La Cedeao fait le point de la campagne d’information à l’endroit des organisations de producteurs dans le cadre du Projet Stock Cedeao
Mercredi, 17 juillet, 2019 - 09:00

Afin d’accroître la participation des organisations de producteurs aux appels d’offres de la Réserve régionale de sécurité alimentaire, la Cedeao a entrepris en 2017 une campagne d’information conduite par le Consortium «Oxfam-Afrique verte-Jade Productions-Inter-réseaux dans le cadre du Projet Stock Cedeao que finance l’Union européenne à hauteur de 56 millions d’euros. Elle vise à informer, conseiller et former les différentes organisations de producteurs et de transformateurs de céréales en Afrique de l’Ouest et au Sahel sur les modalités d’approvisionnement et de reconstitution de la Réserve régionale.

Après deux années de mise en œuvre de cette campagne, la Cedeao se réjouit des avancées significatives enregistrées dans l’accompagnement des producteurs dans leur participation à la construction du stock physique de la Réserve régionale de sécurité alimentaire.

Débuté hier à Ouagadougou au Burkina Faso, l’atelier de clôture de cette campagne conduite par le consortium mené par Oxfam prend fin ce jour 16 juillet 2019. La campagne a contribué à accroître la participation des organisations de producteurs dans la longue marche engagée par la région pour se doter de l’ensemble des instruments nécessaires à la gestion efficace des crises alimentaires et nutritionnelles à travers la Réserve régionale de sécurité alimentaire.

Si à ce jour des progrès importants ont été enregistrés dans l’accessibilité des organisations de producteurs aux marchés institutionnels du stockage de sécurité alimentaire au niveau national, c’est en partie parce que beaucoup d’efforts ont été consentis par le projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest pour offrir aux producteurs des opportunités d’affaires.

En effet, la Cedeao se satisfait du fait qu’en deux ans, trois organisations de producteurs ont déjà été adjudicataires des appels d’offres de la Réserve régionale. Cette situation constitue un acquis majeur même si elle reste à être améliorée afin d’offrir plus d’opportunités aux organisations de producteurs dans leur contribution à la mitigation des risques alimentaires et nutritionnels que connait la région.

Certes, avec cet atelier de Ouagadougou, le contrat avec le consortium pour la campagne d’information prend fin. Toutefois, la Cedeao trouvera la meilleure formule pour poursuivre ce renforcement de capacités des organisations de producteurs en termes d’accès aux marchés institutionnels relatif au stockage de sécurité alimentaire et nutritionnel.

Pour la Cedeao en effet, la promotion des produits agricoles locaux est une priorité pour la région. En se positionnant graduellement à travers des efforts soutenus de plaidoyers et de lobbying, les organisations de producteurs sont de plus en plus aux avant-gardes de la bataille pour un meilleur accès aux marchés institutionnels et rappellent ainsi à la Cedeao qu’elle doit promouvoir davantage un environnement favorable aux investissements afin de susciter l’amélioration des pratiques de production et de transformation locales.