La Cedeao, en collaboration avec Expertise France et le Cilss, lance des projets pilotes d’agriculture intelligente face au climat
Vendredi, 19 juin, 2020 - 16:00

La Cedeao lancera ce 22 juin, en collaboration avec Expertise France et le Cilss, quatre projets pilotes d’agriculture intelligente face au Climat issus d’un premier appel à proposition de projets lancé en septembre 2019 par le Projet GCCA+ Afrique de l’Ouest que finance l’Union européenne. Ces projets seront mis en oeuvre, sur une période de 24 mois, au Bénin, au Niger, en Mauritanie et au Tchad pour un coût total de 842 730 euros.

Participer à la transition vers des systèmes de production alimentaires durables

Le secteur agricole qui emploie plus de 50% de la main d’oeuvre ouest-africaine est particulièrement vulnérable aux impacts du changement climatique. Ce secteur contribuant en moyenne à 35% du PIB de la région, les conséquences économiques et humaines du dérèglement climatique constituent une menace régionale.
Dans le cadre de la promotion d’une transition agroécologique en Afrique de l’Ouest, la Cedeao poursuit ses efforts pour démultiplier les exemples de bonnes pratiques réplicables à grande échelle. C’est dans cette perspective qu’à travers le projet GCCA+ Afrique de l’Ouest, mis en oeuvre par Expertise France sous l’égide de la Cedeao, 15 projets pilotes d’expérimentation et de capitalisation de solutions innovantes d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique seront sélectionnés et mis en oeuvre pour un coût total de 3,5 millions d’euros.
Le premier appel à propositions de projets sur la thématique : « Innovations pour une agriculture familiale intelligente face aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest », a permis de sélectionner quatre projets pilotes qui seront mis en oeuvre sur une période de deux ans dans les pays suivants :

  • Au Bénin : un projet de riziculture intelligente face au climat porté par Eclosio pour un budget total de 229 037 euros avec une subvention de 183230 euros du projet GCCA+AO,
  • En Mauritanie : un projet de solutions solaires innovantes pour l’irrigation dans la commune de Boghé, porté par l’association Temnyia, pour un budget total de 255 000 euros dont une subvention de 229 500 euros du projet GCCA+ AO,
  • Au Niger : un projet intégré d’agriculture et d’élevage pour une résilience renforcée des femmes et des jeunes porté par la Fédération des unions des groupements paysans du Niger pour un budget total de 267 911 euros avec une subvention de 230 000 euros du projet GCCA+ AO,
  • Au Tchad : un projet de soutien à une agriculture familiale écologique, autosuffisante, durable et adaptée aux changements climatiques en zone périurbaine par l’introduction de fertilisants biologiques, porté par Oxfam France, pour un budget total de 250 000 euros dont une subvention de 200 000 euros du projet GCCA+AO.

Ces quatre projets seront officiellement lancés par le Commissaire en charge de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la Cedeao, Monsieur Sékou Sangaré, avec la participation des partenaires techniques et financiers de la Cedeao, des ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement des pays concernés, ainsi que d’autres initiatives régionales. Cet atelier de lancement facilitera la visibilité des innovations promues, les synergies d’actions entre les projets ainsi que leur appropriation par les parties prenantes clés de la région autour de solutions concrètes de terrain concourant à l’atteinte des engagements climat nationaux.
Par ailleurs, un deuxième appel à propositions de projets lancé en mai 2020 permettra également de sélectionner des projets à mettre en oeuvre au Cap-Vert, en Gambie, au Ghana, en Guinée, en Guinée-Bissau, au Libéria, au Nigeria et Sierra Leone. Pour de plus amples informations,

consulter  ►  http://araa.org/fr/call-for-proposal/avis-d%E2%80%99appel-%C3%A0-proposi... ou https://www.expertisefrance.fr/offer-detail?id=798128

En savoir plus sur GCCA+ Afrique de l’Ouest

Financé par l’Union européenne à hauteur de 12,1 M€, le projet régional GCCA+ Afrique de l’Ouest (AO) est mis en oeuvre par Expertise France sous le leadership de la Commission de la Cedeao et en collaboration avec le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss).

GCCA+ AO s’inscrit dans une dynamique de coopération régionale. Il vise à appuyer la mise en oeuvre concrète des engagements pris par les Etats membres de la Cedeao en matière de lutte contre les changements climatiques à Paris. Pour ce faire, la Cedeao, avec l’appui de GCCA+,  

  • appuie les traductions nationales des contributions nationales déterminées (CDN) en politiques publiques et stratégies d’intervention sectorielles,
  • renforce les capacités des négociateurs et des délégations régionales participant aux négociations annuelles de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC),
  • facilite l’accès aux financements climat,
  • renforce la production et l’utilisation d’informations pour des politiques efficaces,
  • augmente l’offre régionale de formations diplômantes sur les changements climatiques dans la région et,
  • finance des projets pilotes d’adaptation.

Deuxième phase d’une initiative de la Commission européenne lancée en 2007, l’Alliance mondiale contre le changement climatique Plus (AMCC+ ou GCCA+) vise à renforcer le dialogue et la coopération entre l'Union européenne et les pays en développement les plus vulnérables face aux changements climatiques. Cette nouvelle phase vise, en particulier, à prendre en compte l’évolution des enjeux de développement, notamment vis-à-vis du climat, pour contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable.
La Cedeao assure la coordination des activités du programme, avec pour objectif de consolider la coopération entre Etats, d’accroitre la robustesse des politiques publiques nationales intégrant les enjeux climatiques et de renforcer les synergies avec l’Uemoa. La Commission de la Cedeao est déjà active dans la coordination des actions de ses pays membres en matière agricole, environnementale, énergétique, de ressources naturelles, et d’infrastructures. Elle s’est dotée de plusieurs institutions spécialisées dans des secteurs clés de la lutte contre les changements climatiques, mobilisées dans l’accompagnement de ses pays membres.
Le Cilss accompagne les activités de recherche et de formation dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la lutte contre les effets de la sécheresse et de la désertification.
Agence publique, Expertise France est un acteur clé de la coopération technique internationale. Elle conçoit et met en oeuvre des projets qui renforcent durablement les politiques publiques dans les pays en développement et émergents dans les domaines de développement aussi stratégiques que la gouvernance, la sécurité, le climat, la santé, l’éducation, etc. Elle contribue aux côtés de ses partenaires à la concrétisation de l’Agenda 2030.

Veuillez trouver ci- joint le communiqué 

 

Pièce jointe / A Télécharger: 
Icône PDF Communiqué de presse