L’Appel de Conakry du Comité de Gestion de la Réserve régionale de sécurité alimentaire de la Cedeao en réponse à la crise alimentaire
Mardi, 10 décembre, 2019 - 15:00

Le Comité de Gestion de la Réserve régionale de sécurité alimentaire (RRSA) de la Cedeao a tenu sa première réunion à Conakry le 9 décembre 2019 dans un contexte régional très difficile.

Près de 9,4 millions (dont 8,5 millions pour l’espace Cedeao) de personnes vulnérables ont d’ores et déjà besoin d’assistance alimentaire. Sans prise en charge efficace de la situation dès maintenant, ce chiffre pourrait atteindre 14 millions (dont 12,4 millions pour l’espace Cedeao) de personnes qui seront frappées par la faim et la malnutrition pendant la période de soudure à venir. Cette situation est principalement due à l’insécurité liée aux conflits entrainant des déplacements massifs de populations et à la situation pastorale difficile. 

Face à la gravité de la situation alimentaire et nutritionnelle, le Comité de Gestion a décidé de lancer un appel d’urgence à la Communauté régionale et internationale. Eviter les souffrances des populations impose que les acteurs de l’aide humanitaire se coordonnent fortement sous le leadership des Etats et de la Cedeao. A cette fin, la Cedeao prendra l’initiative de réunir la Communauté humanitaire dès janvier 2020.

Le Comité de Gestion appelle les Etats à préparer rapidement des plans de réponse nationaux avec l’ensemble des acteurs concernés. Il appelle les organisations régionales et internationales ainsi que les partenaires financiers internationaux à contribuer fortement au renforcement des niveaux de stocks dans les pays et au niveau de la Réserve régionale de sécurité alimentaire. Face aux chocs actuels et aux risques futurs, le stock physique de cette Réserve devrait ainsi être porté à 60 000 T à court terme, et à 100 000 tonnes en 2021. La dotation de la Réserve financière avec l’appui de la Communauté internationale devra permettre de déployer des programmes de transferts et filets sociaux diversifiés adaptés à la diversité des besoins et des contextes des populations en crise.

Dans le contexte actuel, le Comité de Gestion appelle les organisations internationales à privilégier le canal des institutions nationales et régionales pour mettre en œuvre leurs appuis, seule voie d’avenir. Lorsqu’elles procèdent à des achats de vivres, ces organisations sont fortement invitées à s’approvisionner auprès des organisations de producteurs dans la région pour soutenir les prix et les revenus agricoles, facteurs clés de la sécurité alimentaire.

Enfin, le Comité de Gestion a appelé les Etats ayant bénéficié des appuis de la RRSA, à accélérer la reconstitution des stocks à eux prêtés en 2018 et 2019. Il appelle l’ensemble des pays de la région à mettre en œuvre la mutualisation de 5 % de leurs stocks et réserves financières nationales au profit des mécanismes régionaux de solidarité conformément à l’engagement du Cadre de Coopération du Resogest.