Fonds régional pour l’Agriculture et l’Alimentation : le Conseil de Surveillance valide la stratégie globale d’opérationnalisation et le plan d’actions annuel intérimaire 2020-2021
Vendredi, 16 octobre, 2020 - 13:45

La Première réunion du Conseil de Surveillance du Fonds régional pour l’Agriculture et l’Alimentation (FRAA) s’est tenue le 15 octobre 2020 sur invitation de la Commission de la Cedeao et sous la présidence du Commissaire Sekou Sangaré en charge de de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en eau de la Cedeao et Président de ce Conseil.

Elle a permis aux membres d’examiner et de valider la stratégie globale d’opérationnalisation du Fonds ainsi que le Plan de Travail et Budget Annuel intérimaire 2020-2021. La réunion a, également, permis d’informer le Conseil sur les requêtes d’assistance technique et financière pour l’opérationnalisation du FRAA, le recrutement des intermédiaires financiers de l’« Initiative ouest-africaine pour l’agriculture intelligente face au climat », WAICSA (West African Initiative for Climate Smart Agriculture) et le choix des pays pilotes.

Les membres du Conseil sont entre autres, le Commissaire de la Cedeao en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en eau, Président du Conseil, le Directeur de l’Agriculture et du Développement rural de la Cedeao, le Commissaire de la Cedeao en charge des finances, le Représentant de l’Etat membre qui assure la présidence de l’Autorité des Chefs d’Etat de la Cedeao, le Président de la BIDC ou son Représentant, le Représentant des organisations de producteurs agricoles,  le Représentant du Secteur Privé agroalimentaire et l’AFD en tant que Chef de file du Groupe des bailleurs de fonds de l’Ecowap.

Créé en 2011 en même temps que l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), le Fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation de la Cedeao fait partie des principaux piliers du dispositif institutionnel et financier global de la politique agricole régionale, l’Ecowap. Il est prévu pour être alimenté par les ressources propres de la Communauté, complétées par les contributions des bailleurs de fonds qui envisagent de canaliser leurs ressources vers les programmes agricoles régionaux correspondant aux priorités de l’Ecowap. Pour le Commissaire Sangaré, le FRAA constitue l’instrument de souveraineté de la région. Il permettra d’agir vite en réponse aux besoins des populations vulnérables et d’entreprendre des programmes de développement basés sur les besoins réels des Etats membres.

La BIDC est chargée de proposer à la Commission de la Cedeao un mécanisme de gestion de ce Fonds qui comporte deux exigences majeures à savoir, (i) répondre aux spécificités et à la diversité des besoins de financement du secteur agricole en complémentarité avec les dispositifs de financement nationaux et (ii) garantir une bonne gestion des fonds et en assurer la transparence dans l’allocation et l’usage selon les règles de gestion reconnues au niveau international.