Enjeux transversaux des filets sociaux de sécurité alimentaire : comment mieux lutter contre la faim au Sahel ?
Lundi, 23 juillet, 2018 - 15:15

Dans presque tous les pays du monde la faim recule alors qu’elle persiste et même s’accentue au Sahel. Cette situation questionne directement l’efficacité des politiques publiques dans ces pays tout comme l’efficacité de l’aide au développement. La récurrence des crises (climatiques, économiques, sociales et politiques) et la montée de la criminalité et de l’insécurité imposent que soient inventées sans délais de nouvelles réponses aux problèmes de la pauvreté et à son corolaire ultime, la faim. C’est dans ce cadre que la pratique de la distribution d’argent aux populations vulnérables (Cash Transfer) s’est multipliée depuis quelques années, d’abord de manière ponctuelle dans les moments de crise via la communauté humanitaire, et de plus en plus de manière régulière et institutionnalisée via l’administration publique.

Afin de contribuer à la réduction de la faim en Afrique de l’Ouest et au Sahel, la CEDEAO, avec l’appui financier de la Coopération espagnole et à travers l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation, a financé le Projet de contribution à la normalisation des filets sociaux de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest (NFSSA) mis en œuvre par Oxfam en partenariat avec Inter-Réseaux.

La capitalisation des acquis de ce projet a permis de publier des fiches thématiques sur les filets sociaux au niveau régional et dans 3 pays que sont le Burkina Faso, le Niger et le Mali.

L’élaboration de ces fiches s’est faite sur la base des actions sur le terrain qui soutiennent la mise en œuvre du Programme régional d’appui aux filets nationaux de sécurité sociale en Afrique de l’Ouest initié par la CEDEAO.