Les OP, la recherche et les entreprises valorisent les effets durables de l’agroécologie pour un passage à l’échelle supérieure

Contexte: 

Côte d’Ivoire  région de San Pedro ; Marahoué ; Bouaflé

Les agriculteurs familiaux font partie des populations les plus exposées aux effets du changement climatique du fait de leur vulnérabilité financière et de leur dépendance aux ressources naturelles. Leur résilience face au changement climatique dépend de l’accès aux connaissances, à la technologie, aux ressources naturelles, financières et matérielles, aux institutions et aux chaînes de valeur.

Dans le même temps, ils sont des acteurs de ce changement climatique : en Côte d’Ivoire, l’extension des plantations de cacao est un facteur majeur de déforestation, avant l’exploitation de bois-énergie, la propagation des feux de brousse et l’exploitation minière. En 50 ans, le pays a perdu près de 90% de ses forêts naturelles sous la pression de l’extension incontrôlée des surfaces agricoles. La disparition des forêts a causé une diminution de la pluviosité et les taux de rendements des plantations baissent, accentuant la vulnérabilité des producteurs familiaux.

Pendant longtemps réputée pour son potentiel dans la culture du coton, la région de la Marahoué voit ces dernières années un développement de la production d’anacarde et de cacao. Pour éviter que cet engouement pour les cultures pérennes, au détriment des cultures vivrières et de la biodiversité, n’entraîne des dégâts écologiques, il est essentiel de sensibiliser les producteurs, expérimenter avec eux et vulgariser des pratiques durables.

 

Objectifs: 

Objectif général :

Amélioration  durable de  la participation de la société civile rurale et des organisations de producteurs dans la gouvernance des ressources naturelles.

Objectifs spécifiques :

  • Favorisation de la transition agroécologique par le test et la diffusion de pratiques validées par les paysans et la recherche ;
  • Accompagnement du changement d'échelle de l'agroécologie par la co-construction de dispositifs appropriés et par les membres des organisations de producteurs ;
  • Initiation à la valorisation des produits agroécologiques sur les marchés par des signes de qualité.
Budget: 
374 932 €
Résultats attendus: 
  • Promotion et accompagnement de l’intensification agroécologique par les OP et l’amélioration de la fertilité des sols et la conservation des ressources naturelles grâce à la recherche ;
  • Limitation des contraintes sociales, environnementales et économiques de la diffusion des pratiques agroécologiques grâce à La collaboration entre les OP, les entreprises privées et les organismes publics ; 
  • Amélioration du  revenu des producteurs par la valorisation des produits agroécologiques sur les marchés grâce à la mise en place des démarches qualité
Partenaires Financiers: 
Agence Française de Développement
Partenaire Techniques: 
IRAM

Member Countries:

Mots Clés: