Contribution à l´alimentation des normes régionales en matière de conception de transferts sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Contexte: 

En termes d’alignement avec le programme régional de la CEDEAO, la fenêtre d’entrée pour cette proposition se trouve dans le résultat 2  du projet PRAFNSS de l’ARAA, à savoir : « La CEDEAO a établi des normes régionales en matière de conception et de mise en œuvre de programmes de filets sociaux et éprouvé un dispositif incitatif pour les promouvoir ». Plus spécifiquement, dans son activité 2.1 – « une Task Force Filets de Sécurité Sociaux  est établie avec le mandat d’établir des normes  régionales en matière de conception de filets de sécurité sociaux ». En effet, l’action proposée vise à assurer la participation des différents acteurs au Réseau d’échanges d’expériences et d’informations, évaluation.  

Le contenu de ce projet inter-pays qui couvre le Niger, le Mali et le Burkina Faso, met un focus sur la capitalisation des expériences de filets sociaux préventifs dans le but d’alimenter la production d’un cadre de référence visant à améliorer la conception et la mise en œuvre de programmes innovants, à travers l’harmonisation des bonnes pratiques/approches.

Ce cadre de référence sera produit de manière consensuelle par toutes les parties prenantes et comprendra une matrice recensant les différents types d’initiatives de transferts sociaux préventifs réalisées dans le secteur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’ouest, ainsi qu’une analyse des informations recueillies sur les instruments de filets sociaux et approches des différents partenaires, suivant les types d’initiatives développées. 

Le choix des projets à capitaliser devra privilégier les types de projets qui encouragent des Filets Sociaux de sécurité « préventifs » (par opposition à réactifs en cas de crise alimentaire). Le choix de bonnes pratiques se référeront en priorité aux instruments « innovants » pouvant enrichir la conception et la mise en œuvre de programmes nationaux et régionaux des filets sociaux préventifs. Les populations cibles des interventions à capitaliser seront de préférence celles qui rentrent dans le cadre d’AGIR, avec une prise en compte du rôle des femmes dans la sécurité alimentaire des ménages.

 

 

 

Objectifs: 

1.      Objectif global

L’action proposée voudrait contribuer à l’établissement des normes  régionales en matière de conception de transferts sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

2.      Objectifs spécifiques

Capitaliser et diffuser, de manière consensuelle, les expériences de mise en œuvre des filets sociaux préventifs pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, en vue d'orienter le développement des politiques adéquates  et renforcer la capacité opérationnelle des intervenants dans ce domaine en Afrique de l'Ouest, et plus spécifiquement au Niger, Mali et Burkina.

Budget: 
297 000 USD USD
Résultats attendus: 
  • le ciblage, les mécanismes de transfert, le suivi-évaluation, la gestion des plaintes et l’ancrage institutionnel, ont été identifiés et capitalisés dans des fiches techniques destinées à développer et renforcer la capacité des acteurs et la qualité des interventions ;
  • les partenaires étatiques et les partenaires techniques et financiers de l'Afrique de l'Ouest obtiennent un consensus autour d'un cadre de référence sur les filets sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle sur la base des bonnes pratiques et leçons apprises des expériences de mise en œuvre des filets sociaux dans la Région (au Niger, Mali et Burkina Faso).
Partenaires Financiers: 
OXFAM
Partenaire Techniques: 
Ministère en charge de l'agriculture du Burkina FasoMinistère en charge de l'agriculture du MaliMinistère en charge de l'agriculture du Sénégal
Durée: 
Mercredi, 1 juin, 2016 - Vendredi, 1 juin, 2018

Thèmes: