Contexte et justification 

Le Conseil des ministres de la CEDEAO, en sa soixante-sixième session ordinaire qui s’est tenue à Abuja du 17 au 19 août 2011, a décidé, par le Règlement C/REG.02/08/11 du 19 août 2011, la mise en place des mécanismes de mise en œuvre de la Politique Agricole de la CEDEAO » (ECOWAP), notamment la création du Fonds Régional pour l’Agriculture et l’Alimentation (FRAA).

Le Fonds régional pour l’agriculture et l’alimentation est une institution autonome logée à la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et jouit d’une autonomie de gestion financière. Le Fonds est géré par la BIDC, qui appartient aux 15 Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo. Son siège est à Lomé au Togo.

Conformément à la mise en œuvre de sa Politique agricole (ECOWAP), la Commission de la CEDEAO a lancé l'Initiative de l'Afrique de l'Ouest pour une agriculture intelligente face au climat et des chaînes d'approvisionnement résilientes dans 15 pays d'Afrique de l'Ouest (WAICSA). Il s'agit d'un mécanisme de financement mixte qui sera mis en œuvre à travers un guichet intégré au FRAA, avec un accent particulier sur l'agriculture intelligente face au climat.

Le WAICSA comprend deux facilités : (i) la Facilité de Financement (au minimum 80% du fonds) propose des prêts, des garanties et des investissements en fonds propres, aux petites exploitations agricoles, aux organisations de petits exploitants et aux agro-entrepreneurs, directement et par l'intermédiaire d'institutions financières locales et (ii) la Facilité d'Assistance Technique (jusqu’à 20% du fonds) est financée par des dons et subventions de la CEDEAO et des bailleurs.

A travers ce mécanisme financier, la Commission de la CEDEAO souhaite améliorer la sécurité alimentaire de 90 000 ménages de petits exploitants agricoles dans la région et de convertir plus de 185 000 hectares aux pratiques d’agriculture face au climat. Seront privilégiés en particulier, les projets d’investissements adoptant les techniques AIC, rentables et durables dans les secteurs de la foresterie, agriculture et pêche.

WAICSA ciblera six (6) des 15 Etats Membres de la CEDEAO dans sa phase pilote, l'objectif étant d'être reproduit dans les 15 Etats une fois que le concept aura été prouvé.

Pour y arriver, la Commission de la CEDEAO a décidé de consacrer des ressources provenant des contributions des Etats Membres de la CEDEAO, des ressources concessionnelles des partenaires techniques et financiers et mobiliser les investissements provenant de la BIDC et des investisseurs privés.

Après la phase d’évaluation diligente des manifestations d’intérêt présélectionnées qui a consisté à conduire des missions circulaires dans les pays, lors desquelles les questions financières et opérationnelles liées à la mise en œuvre de la ligne de crédit ont été analysées plus en détail, les prochaines étapes devront porter sur des activités restantes nécessaires à l’opérationnalisation du WAICSA et du FRAA, notamment, contractualiser avec les institutions financières sélectionnées, faire approuver les documents d’opérationnalisation du FRAA et procéder au lancement officiel des premières opérations du WAICSA.

Le lancement des premières opérations du WAICSA nécessite la mobilisation des ressources supplémentaires en vue de compléter les ressources disponibles pour poursuivre le démarrage des premières opérations du WAICSA avec les toutes institutions financières sélectionnées des pays pilotes.

La mobilisation des ressources auprès des partenaires techniques et financiers, bailleurs de fonds et investisseurs privés reste un grand défi à relever en vue d’assurer une durabilité des opérations.

C’est donc pour concrétiser ces ambitions que les présents termes de référence sont élaborés pour le recrutement d’un Expert en mobilisation des ressources en vue d’apporter une assistance technique pour soutenir la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation des ressources du Fonds et mobiliser les ressources pour assurer la durabilité et la pérennisation des opérations.

 

Objectifs 

L’Expert sera chargé d’apporter une assistance technique à l’Unité de Gestion du Fonds et son appui technique dans la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation des ressources du Fonds et de mobiliser les ressources pour assurer la durabilité et la pérennisation des opérations.

 

Méthodologie de travail

La Commission de la CEDEAO et la BIDC mettront toute la documentation nécessaire à la disposition de l’Expert.

Des réunions seront organisées avec l’Expert en vue d’assurer une meilleure compréhension de la mission. La revue documentaire sera complétée par les entretiens par visioconférence avec les acteurs clés de la gouvernance et mise en œuvre du FRAA. Les missions de terrains pourront se faire. Dans ce cas leur durée et contenu seront définis de commun accord après acception de la proposition d’offre de service.

Le document et les différents outils développés seront soumis pour analyse et validation par les parties prenantes (BIDC, Direction Agriculture, Environnement et Développement Rural, ARAA, ainsi que tout autre acteur qui aura été consulté).

 

Tâches spécifiques de l'Expert

L’Expert apportera son appui technique à l’Unité de Gestion du FRAA dans la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation des ressources du Fonds. Il s’agira concrètement de mobiliser des ressources pour assurer la durabilité et la pérennisation des opérations.

Les principales missions se présentent comme suit :

  1. Mettre en œuvre le plan d’action pour la mobilisation des ressources présenté par la Stratégie de mobilisation des ressources du FRAA,
  2. Organiser une table ronde des partenaires techniques et financiers, bailleurs de fonds et investisseurs privés pour la mobilisation de ressources WAICSA en vue du lancement des opérations du WAICSA,
  3. Mener des actions concrètes de mobilisation de ressources auprès des investisseurs potentiels identifiés par la Stratégie de mobilisation des ressources du FRAA,
  4. Lever des ressources concessionnelles et des fonds sous forme de dons auprès des partenaires techniques et financiers et bailleurs de fonds,
  5. Assurer les interactions avec ARAA et apporter un appui technique à la mobilisation de ressources de la finance climatique pour la promotion de l’agriculture intelligente face au climat,
  6. Identifier et mener des actions concrètes de mobilisation de ressources auprès de nouveaux potentiels partenaires et des bailleurs pertinents pour le FRAA/WAICSA,
  7. Contribuer activement à l’effort de la BIDC et de ARAA en matière de mobilisation de ressources dans le cadre du WAICSA,
  8. Identifier des fonds spéciaux et proposer les voies et moyens permettant de les orienter vers la BIDC et de lever des ressources sous forme de dons auprès d’eux pour l’opérationnalisation du WAICSA et du FRAA,
  9. Toutes autres activités et initiatives visant à mobiliser du partenariat et des ressources pour l’opérationnalisation du WAICSA et du FRAA.

 

Résultats attendus 

A l’issue de la mission, des résultats concrets en termes de montant de ressources mobilisées, et actions concrètes menées sont attendus :

  • Levée des ressources concessionnelles et des fonds sous forme de dons auprès des partenaires techniques et financiers et bailleurs de fonds pour un montant minimum de cinq à dix millions de dollars US,
  • La table ronde des partenaires techniques et financiers, bailleurs de fonds et investisseurs privés est organisée et des intentions de ressources à mobiliser sont annoncées,
  • 70% des ressources attendues des PTF (financement du PTBA 2023) sont annoncées lors de la table ronde par les PTF et Bailleurs de fonds pour être mobilisées,
  • 90% des ressources annoncées par les PTF et Bailleurs de fonds lors de la table ronde sont mobilisées,
  • 90% des conclusions et recommandations formulées lors de la table ronde sont mis en œuvre,
  • Le lancement des 1ères opérations du WAICSA est assuré par le financement d’environs 1 à 3 milliards d’unité de compte aux IF pour impacter à terme plus de 90 000 ménages de petits exploitants agricoles dans la région CEDEAO,
  • De nouveaux potentiels partenaires et des bailleurs pertinents pour le FRAA/WAICSA sont identifiés et des actions de mobilisation de ressources menées auprès d’eux,
  • Le plan d’action pour la mobilisation des ressources présenté par la Stratégie de mobilisation des ressources du FRAA est mis en œuvre.

 

LIVRABLES

  • Un rapport d’activités mensuel décrivant entre autres les activités réalisées et résultats obtenus au cours du mois,
  • Un rapport de fin de mission,
  • Notes techniques pour la préparation à l’organisation de la table ronde des partenaires techniques et financiers, bailleurs de fonds et investisseurs privés,
  • Notes techniques sur la synthèse et diffusion des résultats des annonces faites par les PTF et Bailleurs de fonds lors de la table ronde,
  • Notes techniques sur le suivi de la réalisation des promesses de ressources à mobiliser faites par les PTF et Bailleurs de fonds lors de la table ronde,
  • Notes techniques sur le suivi de la mise en œuvre des conclusions et recommandations formulées lors de la Table ronde,
  • Note sur les opportunités de mobilisation de ressources auprès des nouveaux potentiels partenaires et des bailleurs pertinents pour le FRAA/WAICSA identifiés et sur les actions concrètes de mobilisation de ressources menées,
  • Documents complémentaires élaborés dans le cadre de la mobilisation des ressources pour le FRAA/WAICSA.

 

Profil requis de l’Expert 

Les Experts appelés à concourir doivent :

  • Jouir d’une réputation internationale avec une bonne connaissance de la région CEDEAO,
  • Être en règle vis-à-vis de l’administration fiscale de son pays pour le paiement des

impôts et des organismes sociaux pour les cotisations de sécurité sociale et de retraite,

  • Avoir réalisé des prestations similaires en matière de complexité.

 

Qualifications et expériences

  • Diplôme Universitaire (Bac+5) en Gestion, Banque Finances, Economie, Economie de développement, Administration des affaires, Ingénierie financière ou tout autre diplôme en lien avec le poste. Des qualifications en business ou domaine de développement connexes pourront être examinées positivement si complétées par une spécialisation en communication,
  • Une expérience de haut niveau d’au moins cinq (05) ans dans des fonds similaires ou Institutions Financières de Développement, idéalement comme consultant international ou comme           collaborateur d’un cabinet international/régional,
  • Une expérience d’au moins cinq (05) ans comme consultant international ou comme collaborateur d’un cabinet international et avoir conduit au moins deux (02) prestations similaires,
  • Une expérience dans le développement et la structuration d'instruments financiers et de projets d'investissement innovants en rapport avec le changement climatique,
  • Réseautage avec plusieurs catégories d’acteurs (Gouvernement, secteur privé, partenaires),
  • Une expérience de travail avec la CEDEAO, l’ARAA, la BIDC sera un atout,
  • Au moins deux expériences dans le secteur de la coopération ayant permis d’acquérir une connaissance des enjeux et des acteurs du secteur agricole, du changement climatique et du développement rural et avoir conduit au moins deux (02) prestations similaires ;
  • Avoir une bonne capacité de communication et de préparation de rapports de portée nationale et régionale,
  • Bonne maîtrise des logiciels informatiques de traitement de texte (Word, Excel, PowerPoint, etc.),
  • Bonne connaissance des procédures des Nations Unies et de la CEDEAO.

 

Langues

  • Parler couramment l'une des langues officielles de la CEDEAO : anglais, français ou portugais,
  • Une connaissance pratique d'une autre langue serait un atout supplémentaire.

 

Conditions générales pour tous les postes

  • Le consultant sera basé à Lomé au Togo, au siège de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation ;
  • La durée du contrat est d’un an renouvelable après son évaluation satisfaisante et en fonction de la disponibilité de ressources.
  • La mission est à plein temps et exclu de facto tout autre engagement incompatible avec cette condition
  • Le(la) Consultant(e) est appelé(e) à s'abstenir de toute situation qui pourrait le mettre en conflits.

 

Procédures de sélections

Eligibilité et qualifications

La Commission de la CEDEAO, à travers l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA) invite par la présente les personnes physiques à manifester leur intérêt pour fournir les services requis en fournissant les informations démontrant qu’il possède les qualification requises l’expérience pertinente pour réaliser la mission. Les critères de qualifications et d’expériences mieux décrites dans les termes de référence.

L’attention des consultants individuels intéressés est particulièrement attirée sur l’article 117 du Code révisé des marchés publics de la CEDEAO (« Infractions commises par les candidats, les soumissionnaires et les lauréats »), qui fournit des informations sur les pratiques corrompues ou frauduleuses dans la concurrence ou l’exécution d’un contrat. En outre, veuillez-vous référer aux informations spécifiques suivantes sur les conflits d’intérêts liés à cette mission conformément à l’article 118 du Code des marchés publics révisé de la CEDEAO.

 

Dossier de candidatures

Le dossier de candidature est constitué :

  • Une lettre de motivation, incluant le délai de disponibilité ;
  • Un curriculum vitae récent détaillant l’expérience professionnelle et les missions similaires ;
  • Trois références professionnelles (Noms et prénoms, fonctions actuelles, fonctions au moment de la collaboration avec le/la Consultant(e), email et contacts téléphoniques) ;
  • Copie du diplôme le plus élevé en Gestion, Banque Finances, Economie, Economie de développement, Administration des affaires, Ingénierie financière ou tout autre diplôme en lien avec le poste ;
  • Copie des attestations de travail ou de service rendus, énumérées dans le curriculum vitae.

 

Méthode de sélection

Un consultant sera sélectionné selon la méthode de sélection de consultant individuel décrite par le « Règlement sur la passation des marchés. » de la CEDEAO. Une interview d’évaluation des connaissances, compétences et aptitudes pourra être organisée avec les meilleurs candidats. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. A compétences égales, les candidatures féminines seront privilégiées. L’ARAA se réserve le droit de ne pas donner de suite à cet avis.

 

Demande d’information complémentaires

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires en écrivant aux adresses électroniques suivantes : procurement@araa.org cc : ctienon@araa.org, mnakorba@araa.org   avec en objet « SCI025- USAID- Expert Mobilisation des ressources ».

Deadline for Submission: 
Tuesday, 16 May, 2023 - 17:00
How to Apply: 
  • Date et heure limite de réception des candidatures : 16 mai 2023 à 17 H00 GMT.
  • Liens de soumission : les candidatures seront soumises par téléchargement à l’adresse : Dropbox  https://www.dropbox.com/request/dQT5IjPHs7H9scAqkM4z
  • Format des candidatures : la candidature doit être sous la forme d’un seul fichier PDF.
  • L’ARAA se réserve le droit de ne pas considérer les candidatures ne respectant pas les conditions de soumission ci-dessus.
Fichiers à télécharger: 
PDF icon Avis d'appel à candidaturesPDF icon TDRs